J'ai eu l'immense plaisir de tenir entre les mains le  recueil de poésies de Rémy Verneuil "Ménines Miennes". Dans un préambule, le poète nous parle des Ménines de Vélasquez et de leur rapport avec le choix du titre :  " Entre cette oeuvre , son créateur et la mienne et moi-même, c'est pour ainsi dire une histoire de gouffre de dissemblance et de passerelles de résonnance." Il ajoute :" Me plait l'idée de considérer mes textes comme des demoiselles d'honneur, des suivantes au service de mon infante expression poétique" et avec  cynisme il ajoute "mes demoiselles sont parfois d'horreur, je le conçois..."

J'essaye de dire quelques mots à propos de son oeuvre mais je me retrouve à le citer constamment, probablement parce que lui même parle de son travail beaucoup mieux que quiconque ne saurait le faire.

Je vous conseille fortement de vous  procurer ce recueil dont chaque poème vous réjouira. Diversité de thèmes diversité de tons.  Parmi mes préférés, des poèmes à  propos de peintures et de sculptures...la formation plastique du poète fait de ses vers et de ses mots de véritables toiles et de somptueuses sculptures de marbre.

Une pagination déjantée "compte à rebours" ajoute à l'originalité déjà bien notoire du poète...